Contenu

x

Moteur de recherche interne

ComUE ComUE

Accueil > Présentation > Actualités > Actus formation

Accéder au plan complet du site

Sabrina Fadloun remporte la finale nationale du concours « Ma Thèse en 180 secondes »

le 15 juin 2017
Culture scientifique et humanités

Le premier prix du jury et le prix du public pour la doctorante de la Communauté Université Grenoble Alpes

vign-MT180Sabrina.jpg

La finale nationale 2017 de « Ma thèse en 180 secondes », organisée par la CPU et le CNRS, s'est déroulée le 14 juin à Paris, dans le Studio 104 de la Maison de la Radio. 16 doctorants, issus des universités et regroupements universitaires français, ont présenté leur travail de recherche en 180 secondes chrono. Sabrina Fadloun, doctorante de la Communauté Université Grenoble Alpes, a remporté le Premier Prix du Jury mais aussi le Prix du public. Elle disputera la finale internationale le 28 septembre à Liège. Après Alexandre Artaud, en 2015, c'est donc la seconde fois en quatre éditions, qu'un doctorant grenoblois remporte ce concours.

Sabrina Fadloun, grande gagnante de la finale nationale du concours MT180, est doctorante en 2e année au laboratoire SIMaP (Science et Ingénierie des Matériaux et Procédés – CNRS / Grenoble INP / UGA) et au CEA-Léti (Laboratoire d'électronique et de technologie de l'information.

27 candidats, 16 finalistes pour une finale de haut vol

© MT180 CPU-CNRS Davil Pell

Ils étaient 27 doctorants issus de toutes les universités françaises à participer à la demi-finale du concours MT180 le 13 juin. Leur défi ? Trois minutes, pas plus, pour expliquer le but et les enjeux de leur thèse de manière simple et ludique à un public de non spécialistes, à l’aide d’une seule diapositive. Seuls 16 d’entre eux ont passé la dernière étape et se sont qualifiés pour la finale du lendemain à la Maison de la radio.

Parmi eux, Sabrina Fadloun, doctorante de la Communauté Université Grenoble Alpes, en 2e année, au laboratoire SIMaP (Science et Ingénierie des Matériaux et Procédés – CNRS / Grenoble INP / UGA) et au CEA-Léti (Laboratoire d'électronique et de technologie de l'information).

Un défi de vulgarisation brillamment relevé par Sabrina Fadloun

La thèse en micro-électronique, financée par une convention CIFRE avec l’entreprise SPTS Technologie, que Sabrina Fadloun prépare sous la direction d’Elisabeth Blanquet-Nicolas est intitulée : « Etude d'un procédé de dépôt de cuivre par MOCVD pour la réalisation de vias traversants à fort facteur de forme pour l'intégration 3D ». Mais en 180 secondes, elle parvient à l’expliquer clairement, avec une histoire d’électrons jamaïquains, entrainés par Usain Bolt qui auraient à sauter dans le vide pour traverser le grand canyon !

Pourquoi s’est-elle lancée dans l’aventure MT180 ? « Je participe à ce concours parce que je trouve le principe ludique et intéressant. Ça m’a fait tout de suite penser à l’émission “C’est pas sorcier“ : comment éveiller l’intérêt des gens, de jeunes ou même d’un public pas du tout scientifique pour un sujet ardu. Je trouve que c’est important de savoir simplifier ce qui est très pointu et parfois même compliqué afin de le rendre accessible à tous. »

Pour préparer au mieux ses candidats à la compétition, le Collège doctoral de la Communauté Université Grenoble Alpes avait organisé un coaching spécial d’une vingtaine d’heures entre mars et avril. C’est Ludovic Lecordier, formateur chez Spontanez-vous, qui s’est chargé de préparer les 13 doctorants inscrits, en les aidant à développer leurs aptitudes en communication, par une initiation aux techniques d’improvisation théâtrale. Après la finale grenobloise, Ludovic Lecordier a continué à coacher Sabrina en vue de la finale nationale. Un coaching gagnant et de précieux conseils que Sabrina a su mettre à profit.

Et de deux pour Grenoble

C’est la seconde fois qu’un doctorant grenoblois s’illustre dans le concours MT180, en quatre éditions. En 2015, Alexandre Artaud avait remporté, comme Sabrina, le premier prix du jury et le prix du public lors de la finale nationale et le deuxième prix du jury et le prix du public lors de la finale internationale. 

L’aventure MT180 continue

Sabrina Fadloun représentera la France lors de la finale internationale du concours MT180 organisée à Liège le 28 septembre, avec Davina Desplan, doctorante de l'Université Paris Seine qui a reçu le 2e prix du jury.

En effet, parmi les quatre prix remis lors de la soirée de finale nationale, seuls les premier et deuxième prix du jury permettent aux candidats d'accéder à la finale internationale et ainsi de représenter la France à Liège, en Belgique, le 28 septembre prochain :

  • Premier prix du jury et Prix du public : Sabrina Fadloun, finaliste du regroupement Communauté Université Grenoble Alpes, grâce à la présentation de sa thèse "Étude d'un procédé de dépôt de cuivre par MOCVD pour la réalisation de vias traversants à fort facteur de forme pour l'intégration 3D". La vidéo de sa présentation

  • Deuxième prix du jury : Davina Desplan, finaliste du regroupement Université Paris Seine. Elle accède ainsi à la finale internationale grâce à sa thèse "Caractérisation mécaniques et électriques de produits cosmétiques et de leur stabilité, lien avec des modifications chimiques ou des contaminations biologiques". La vidéo de sa présentation

  • Troisième prix du jury : Olivier Chabrol, représentant du regroupement Aix-Marseille Université, avec sa thèse sur les "Méthodes informatiques de détection de signatures moléculaires de convergence évolutive". La vidéo de sa présentation

Ma thèse en 180 secondes est un concours de vulgarisation scientifique organisé en France depuis 2014 par le CNRS et la Conférence des présidents d'université (CPU), en partenariat avec la Caisse des dépôts, la Casden, la MGEN, France Inter, France 3, la Mairie de Paris et le Crous de Paris.




Mise à jour le 15 juin 2017

Le concours MT180

Initié en 2012 au Québec (Canada), « Ma thèse en 180 secondes » est un concours de vulgarisation scientifique organisé en France depuis 2014 par le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et la Conférence des présidents d’université (CPU), en partenariat avec la Caisse des dépôts, la Casden, la MGEN et France 3. Le vainqueur du concours national MT180, ainsi que le doctorant arrivé en deuxième place, représenteront la France lors de la finale internationale le 28 septembre 2017 à Liège, en Belgique.

Membres
Associés renforcés
Associés simples