Contenu

x

Moteur de recherche interne

ComUE ComUE

Accueil > Présentation > Actualités > Actus Université

Accéder au plan complet du site

Deux nouveaux instituts Carnot à Grenoble

Recherche

Grenoble compte désormais sept Instituts Carnot parmi les 34 labellisés au niveau national

vign-carnot.jpg

Valérie Pécresse, Ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche, vient d'annoncer les résultats de la labellisation « Carnot 2 ». 34 structures de recherche se sont vus attribuer ce label d'excellence pour la période de 2011-2015. Elles recevront 300 millions d'euros sur cinq ans. Deux nouveaux Instituts dans les domaines des technologies du numérique et des matériaux biosourcés ont été labellisés à Grenoble où sept Instituts Carnot sont désormais implantés.

La première labellisation Institut Carnot a été attribuée par l'Agence Nationale de la Recherche sur la période 2007-2010 dans l'objectif de favoriser le transfert de technologie, le partenariat entre laboratoires publics et entreprises et le développement de l'innovation. Le dispositif a été reconduit lors d'un deuxième appel à candidatures fin 2010.

Aujourd'hui, sur les 34 laboratoire retenus, 24 étaient déjà titulaires du label et 10 laboratoires font l'objet d'une nouvelle labellisation, dont deux à Grenoble. Tout en renforçant leur visibilité, des moyens financiers supplémentaires sont accordés aux structures labellisées pour pérenniser leur avance scientifique et technologique et professionnaliser leurs relations partenariales.

Les deux nouveaux Instituts Carnot grenoblois

L'Institut Carnot PolyNat

Tutelles : CNRS, Centre technique du papier, association de gestion de l'école française de papeterie et des industries graphiques, Grenoble INP, Université Joseph Fourier Grenoble
272 chercheurs - 16 Millions d'euros de budget recherche - 3 Millions d'euros de recettes contractuelles
Valorisation des matériaux bio-sourcés fonctionnels (matière végétale aux différentes échelles micro et nanométriques)


L'INRIA Carnot Institut (ICI)

Tutelles : INRIA
1722 chercheurs sur 10 sites - 111 millions d'euros de budget de recherche - 7 millions d'euros de recettes contractuelles
Valorisation des recherches menées dans le domaine des sciences et technologies du numérique.

Les cinq Instituts Carnot grenoblois reconduits

IRSTEA : Institut national de Recherche en Sciences et Technologies pour l'Environnement et l'Agriculture (anciennement Cemagref)

Tutelle : IRSTEA (anciennement Cemagref)
1019 chercheurs sur 11 sites - 66 Millions d'euros de budget recherche - 9 Millions d'euros de recettes contractuelles

Recherches sur des enjeux identifiés ou émergents liés au développement durable, en particulier concernant les ressources en eau et les systèmes aquatiques continentaux, les territoires ruraux et les systèmes écologiques terrestres, les technologies pour l'agriculture et l'environnement.

L'Institut Carnot CSTB (Centre scientifique et Technique du Bâtiment)

Tutelle : CSTB
351 chercheurs sur 5 sites - 35 millions d'euros - 8 millions d'euros de recettes contractuelles

Recherche dans le domaine de la ville durable, du bâtiment propre et efficace, de la maîtrise des risques et de la construction.

L'Institut Carnot Logiciel et Systèmes Intelligents (LSI)

Tutelles : Université Joseph Fourier (porteur), INP Grenoble, CNRS
510 chercheurs - 17 M euros de budget recherche - 2 M euros de recettes contractuelles

Valorisation des logiciels et systèmes intelligents pour les systèmes embarqués, l'habitat, le multimédia, les transports, la ville, etc.

Depuis sa création, LSI a financé une dizaine d'actions de ressourcement dans le but de porter à maturation des technologies à fort potentiel. Ces financements se répartissent selon les axes stratégiques de LSI c'est-à-dire le bâtiment intelligent, la santé, les transports et plus récemment la conception des systèmes.

L'Institut Carnot Energies du Futur

Tutelles : CEA, Grenoble INP, Université Joseph Fourier, CNRS
1553 chercheurs - 131 M euros de budget recherche - 42 M euros de recettes contractuelles

Recherche et valorisation sur les matériaux et procédés pour l'énergie, composants pour la filière hydrogène, composants et systèmes pour la filière solaire, la gestion de l'énergie, etc. Créé en 2007, l'Institut Carnot Energies du futur a pour objectif de développer des recherches interdisciplinaires pour répondre aux enjeux des politiques énergétiques de demain en accélérant le processus d'innovation et de transfert des découvertes scientifiques et technologiques vers les industriels du secteur de l'énergie. Les acteurs de l'Institut ont déjà à leur actif plusieurs réussites comme : des systèmes compacts, propres et à haut rendement dans la réfrigération magnétique ; un laboratoire commun (CEA-ST Microelectronics) pour développer des microbatteries, des piles à combustibles et de nouveaux systèmes de récupération et de conversion d'énergie destinés aux composants portables de faible puissance ; le stockage réversible de l'hydrogène sous forme d'hydrure de magnésium, depuis la mise en forme des matériaux jusqu'à la conception du réservoir.

LETI : Microélectronique et nanotechnologies

Tutelle : CEA

1335 chercheurs à Grenoble - 222 millions d'euros de budget de recherche - 70 millions d'euros de recettes contractuelles

Valorisation des recherche dans le domaine de la microélectronique et des nanotechnologies et de leurs applications dans les secteurs des télécommunications, de la santé, de l'habitat et du véhicule


Mise à jour le 8 décembre 2014

Membres
Associés renforcés
Associés simples