Contenu

x

Moteur de recherche interne

ComUE ComUE

Accueil > Présentation > Actualités > Actus Université

Accéder au plan complet du site

L'Université de Grenoble engagée dans treize nouveaux "Laboratoires d'excellence"

Vie de l'établissement, Recherche

113,5 millions d'euros de dotation supplémentaire après les résultats de la deuxième vague

vign-avenir2.jpg

Le mardi 14 janvier 2012, les résultats de la deuxième vague de l'appel à projets "Laboratoires d'excellence" ont été annoncés. Engagés dans 13 des 71 projets lauréats, les acteurs universitaires et scientifiques du sillon alpin se distinguent une nouvelle fois et devraient bénéficier de 113,5 millions d'euros de subventions. L'Académie de Grenoble est donc confortée dans sa position : elle reste le site français le plus doté après Paris.


Les 13 projets « Labex » lauréats de la vague 2 :

  • ARCANE : développement de la chimie durable, fondée sur le recours à des procédés d'éco-conception.
    (Site concerné : Grenoble - dotation : 9 000 000€)
  • CAMI : nouvelles approches pour les interventions médicales assistées par ordinateur
    (Sites concernés : Grenoble, Strasbourg, Brest, Rennes, Paris, Montpellier - dotation : 7 500 000€)
  • ENIGMASS : meilleure connaissance des lois de la physique en explorant l'origine de la masse des particules élémentaires
    (Sites concernés : Grenoble, Modane, Annecy - dotation : 7 000 000€)
  •  LABEX FCD : étude de la finance au regard de la crise économique actuelle et des grands enjeux socio-économiques que sont le changement démographique, les problèmes environnementaux et le vieillissement de la population.
    (Sites concernés : Grenoble, Strasbourg, Caen, Rennes, Paris, Champs-sur-Marne, Jouy-en-Josas, Évry, Palaiseau, Malakoff, Nanterre, Villetaneuse, Cachan, Créteil, Cergy-Pontoise, Nancy, Toulouse, Aix-en-Provence, Marseille, Lyon - dotation : 8 500 000€)
  •  FOCUS : développement de nouvelles technologies de matrices de détecteurs haute résolution et grande sensibilité en vue d'équiper les prochaines générations de télescopes spatiaux et au sol pour les Sciences de l'Univers
    (Sites concernés : Grenoble, Palaiseau, Saclay, Marseille - dotation : 9 500 000€)
  •  GANEX : création d'un réseau national public-privé sur la fabrication de composants électroniques à base de Nitrure de Gallium
    (Sites concernés : Grenoble, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Caen, Tours, Marcoussis, Orsay, Montpellier, Metz, Toulouse, Lille, Nantes, Sophia Antipolis, Lyon - dotation : 9 500 000€)
  •  ICST : création d'un réseau national dédié à la compréhension des processus de propagation des ions au travers des membranes cellulaires, afin de développer des nouvelles cibles thérapeutiques et des nouvelles générations de médicaments pour des maladies comme la mucoviscidose, l'épilepsie, ou certaines maladies du rein.
    (Sites concernés : Grenoble, Montpellier, Lille, Nice - dotation : 8 000 000€)
  •  PARAFRAP : création d'un réseau national pour coordonner les activités de recherches et cliniques sur les infections parasitaires
    (Sites concernés : Grenoble, Strasbourg, Bordeaux, Roscoff, Paris, Montpellier, Toulouse, Lille, Marseille - dotation : 12 000 000€)
  •  PERSYVAL-LAB : étude des interactions entre les sciences et technologies de l'information et de la communication, les nanotechnologies et les Sciences humaines et sociales.
    (Site concerné : Grenoble - dotation : 12 000 000€)
  •  PRIMES : développement des méthodes et des appareils innovants en imagerie médicale, en traitement de l'image et en radiobiologie
    (Sites concernés : Grenoble, Clermont-Ferrand, Saint-Etienne, Lyon - dotation : 8 000 000€)
  •  SERENADE : éco-conception des nanomatériaux en vue de préserver l'environnement lors de leur fin de vie ou de leur recyclage, et de protéger la santé des professionnels et des utilisateurs.
    (Sites concernés : Grenoble, Paris, Créteil, Montpellier, Toulouse, Nantes, Senlis, Aix-en-Provence, Marseille - dotation : 11 000 000€)
  • TEC XXI : élaboration de nouveaux processus d'ingénierie utilisables dans la gestion de l'environnement, la réduction des risques naturels et technologiques, les processus industriels liés aux technologies propres
    (Site concerné : Grenoble - dotation : 6 500 000€)
  •  TOUCAN : étude des mécanismes biologiques impliqués dans les cancers du sang
    (Site concerné : Grenoble, Toulouse - dotation : 5 000 000€)

 

Puce indiquant un lien externePour en savoir plus sur l'Université de Grenoble et les investissements d'avenir

Puce indiquant un lien externeInvestissements d'avenir : Grenoble en tête (communiqué du 15 février 2012)

Mise à jour le 23 septembre 2014

Membres
Associés renforcés
Associés simples