Contenu

x

Moteur de recherche interne

ComUE ComUE

Accueil > Présentation > Actualités > Actus Université

Accéder au plan complet du site

La géothermie, une source d’énergie trop peu exploitée sur le Campus de Grenoble

Vie de l'établissement

Démarrage d’une campagne de forage pour déterminer si cette énergie pourra être utilisée pour chauffer et refroidir les futurs bâtiments du Domaine Universitaire

vign-campus.jpg
Sur les 8 sites d'implantation des futurs bâtiments de l'Opération Campus, une campagne d'étude géothermique a démarré fin août pour mesurer les caractéristiques de la nappe souterraine. Jusqu'au 26 septembre 2011, l'entreprise de forage Sondalp et le bureau d'études Sogreah réalisent forages et mesures afin de savoir si la géothermie peut être utilisée pour le chauffage et la climatisation des futurs bâtiments universitaires.

Débit, taux de particules, pH, etc., tous les paramètres de la nappe phréatique seront mesurés. L'objectif est de vérifier si la qualité de l'eau et son débit sont suffisants pour l'exploitation de la géothermie. Les résultats, attendus mi-octobre, permettront à la Direction du Développement et de l'Aménagement de l'Université de Grenoble de prendre la décision d'utiliser cette énergie pour l'équipement des nouveaux bâtiments, prochainement construits sur le Domaine Universitaire. En attendant, les travaux peuvent générer un peu de bruit en cette rentrée universitaire.

En plus d'être gratuite, disponible sur place, sans émission de gaz à effet de serre, cette énergie est 100% renouvelable. Son exploitation pourrait permettre de rafraîchir les bâtiments l'été, pourvoir aux besoins de chauffage l'hiver, et refroidir les salles informatiques toute l'année.


Le saviez-vous ?
Le 13 juillet 1729, l'Isère quitte son ancien lit à Saint-Martin-d'Hères. Elle décrivait jusqu'alors un grand méandre appelé « le tour de l'eau » qui passait aux Glairons, puis, au-dessous de Gières, tournait à La Galochère et revenait peu avant Grenoble. Jusqu'au XVIIIe siècle, l'Isère passait donc au sud du campus, du côté du parking Diderot et de la résidence Condillac. Le sous-sol du Domaine Universitaire garde encore à ce jour les traces de ces changements de lit.

Infos pratiques

Site

Grenoble - Domaine Universitaire
Mise à jour le 18 septembre 2014

Membres
Associés renforcés
Associés simples