Contenu

x

Moteur de recherche interne

ComUE ComUE

Accueil > Présentation > Actualités > Actus Université

Accéder au plan complet du site

Les 50 ans du site CNRS sur la presqu’ile scientifique de Grenoble

Recherche, Physique, Ingénierie et Production, Informatique et numérique

Inauguration du bâtiment Nanosciences de l’Institut Néel le vendredi 12 avril

vign-50ans.jpg

Du 10 au 13 avril 2013, le CNRS fête ses 50 ans de présence sur la presqu'île scientifique de Grenoble. A cette occasion, le bâtiment Nanosciences de l'Institut Néel sera inauguré, vendredi 12 avril par Geneviève Fioraso, Ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche. D'autres évènements et festivités sont prévus pour célébrer cet anniversaire, notamment une grande journée portes-ouvertes samedi 13 avril pour le grand public.

Le site CNRS sur la presqu'ile scientifique accueille les services administratifs de la délégation Alpes du CNRS, le Laboratoire national des champs magnétiques intenses (LNCMI), le laboratoire de génie électrique de Grenoble (G2Elab), le Laboratoire de physique et de modélisation des milieux condensés (LPMMC), le Consortium de recherches pour l'émergence de technologies avancées (CRETA) et depuis 2007, l'Institut Néel, issu de la fusion du Centre de recherches sur les très basses températures, du Laboratoire Louis Néel, du Laboratoire de cristallographie et du Laboratoire d'études des propriétés électroniques des solides.

Arrivé en 1940 à Grenoble, Louis Néel crée en 1946 le premier laboratoire en province du CNRS : le LEPM, Laboratoire d'électrostatique et de physique du métal. Il lance de nouvelles thématiques au-delà du magnétisme. En 1962, Louis Néel déménage l'essentiel des activités du LEPM sur la la presqu'ile scientifique de Grenoble, site actuel du CNRS. A cette occasion, il  obtient la création du Centre de recherches sur les très basses températures. C'est le début de l'extension des thématiques de recherche : magnétisme, cristallographie, électrostatique, champs magnétiques intenses et très basses températures.

L'augmentation des moyens du CNRS entraine, notamment, un accroissement de l'activité de soutien à la recherche. L'organisme décide alors de décentraliser des services parisiens alors que jusque-là, toute la gestion administrative des laboratoires se faisait à Paris. En 1972, les premières administrations déléguées apparaissent en région, dont celle de Grenoble.

En 2013, la délégation Alpes du CNRS profite de ces 50 ans d'histoire, pour inaugurer le bâtiment Nanosciences de l'Institut Néel. Financé dans le cadre du Contrat de Projets Etat-Région (CPER 2007-2013), ce nouveau bâtiment de plus de 2 600 m² est exonéré de toute perturbation vibratoire, électrique, acoustique ou magnétique et possède des caractéristiques spécifiques de températures régulées et d'hygrométrie. Ses propriétés exceptionnelles et uniques en Europe permettront aux équipes de recherche du laboratoire de rester au plus haut niveau mondial dans des domaines aussi variés que l'information quantique, la cristallogenèse, la microscopie, l'optique et la nanofabrication.

 

Puce indiquant un lien externePour en savoir plus : http://50anscampus.alpes.cnrs.fr
Mise à jour le 18 septembre 2014

Membres
Associés renforcés
Associés simples