Contenu

x

Moteur de recherche interne

ComUE ComUE

Accueil > Présentation > Actualités > Actus Université

Accéder au plan complet du site

Signature de la convention de site entre le CNRS et les établissements du PRES Université de Grenoble

Recherche

Un partenariat global renforcé pour une plus grande visibilité internationale du site

vign-signature.jpg
La convention de site entre le CNRS, les 6 établissements d'enseignement supérieur du site Grenoble Alpes et le PRES Université de Grenoble a été signée le 19 juillet 2013. Ce document concrétise un partenariat rénové entre le CNRS, les universités et les écoles du site, fondé sur une stratégie scientifique commune développée dans les  laboratoires. Il répond à deux objectifs principaux : Expliciter une politique scientifique ambitieuse, partagée par le CNRS et ses partenaires locaux, et donner un cadre scientifique et administratif à l'ensemble des structures de recherche ou de service du site.

Au niveau national, plus de 90 % des laboratoires CNRS sont gérés en co-tutelle avec des partenaires, la plupart du temps des universités ou des grandes écoles. A l'échelle du sillon alpin, il y a 66 structures opérationnelles de recherche ou de service CNRS, dont 59 sont en tutelle partagée avec au moins un autre établissement.

Auparavant, chacun des partenaires signait individuellement une convention avec le CNRS pour formaliser cette collaboration. Aujourd'hui, la convention de site permet aux partenaires de réfléchir à des relations non plus de manière bilatérale mais à l'échelle d'un territoire. L'idée est de formaliser un partenariat quinquennal global permettant le développement de programmes de recherche plus ambitieux, autour d'une politique scientifique partagée.

Par cette démarche, les signataires convergent vers les mêmes objectifs : le renforcement de leurs secteurs d'excellence, l'émergence de nouvelles thématiques par une approche interdisciplinaire, une valorisation socioéconomique concertée des avancées scientifiques ou encore le renforcement des collaborations internationales.

La convention formalise ainsi un partenariat global renforcé pour une plus grande visibilité internationale du site. Elle définit par ailleurs des méthodes de gestion commune visant à renforcer et simplifier le pilotage des structures de recherche partagées. Enfin, elle engage les partenaires à veiller à une bonne articulation de leurs actions avec celles d'autres organismes et celles des collectivités territoriales.

Cette démarche intervient alors que le sillon alpin a remporté un grand nombre d'appels à projets du Programme d'investissements d'avenir (PIA) : il est le premier site après l'Ile-de-France pour près de 500 millions d'euros.


Mise à jour le 18 septembre 2014

Membres
Associés renforcés
Associés simples