Contenu

x

Moteur de recherche interne

ComUE ComUE

Accueil > Présentation > Actualités > Actus Université

Accéder au plan complet du site

Simon Lavergne et Abderrahmane Ghimouz représenteront Grenoble Alpes dans la suite du concours MT180

Culture scientifique et technique, Culture scientifique et humanités, Recherche

L’Auditorium Grenoble INP était comble ce jeudi 28 mars 2019 pour la finale locale du concours francophone international Ma thèse en 180 secondes (MT180). Ils étaient nombreux, étudiants, doctorants, chercheurs, amis ou simples curieux, à venir écouter et soutenir les 15 candidats de la Communauté Université Grenoble Alpes en lice.

vignette_lisa.png
Au terme d’une soirée de concours dans une ambiance très chaleureuse, c’est Simon Lavergne, doctorant au Laboratoire d’innovation pour les technologies des énergies nouvelles et les nanomatériaux (CEA-Liten) qui a remporté le 1er prix du jury. Abderrahmane Ghimouz, doctorant au Laboratoire de physique subatomique et de cosmologie (LPSC - CNRS/Grenoble INP/UGA) a quant à lui conquis le jury en remportant le 3e prix mais aussi le public et représentera donc la Communauté Université Grenoble Alpes aux côtés de Simon lors de la demi-finale nationale à Paris du 4 au 6 avril prochain. Après 3 victoires au niveau national en 5 éditions, Grenoble Alpes réussira-t-elle encore une fois à se positionner pour les prochaines étapes ?

Candidats, jury, organisateurs et partenaires de cette belle finale 2019 MT180 à Grenoble.
(Crédit : Communauté Université Grenoble Alpes)

Les doctorants ont fait le show


Coachés par Ludovic Lecordier, formateur pour l’organisme de communication orale Spontanez-vous, pendant plusieurs semaines pour préparer leurs prestations, les doctorants ont fait le show, lors de cette soirée. Pour le plus grand plaisir du public, ils ont vulgarisé leurs travaux de recherche en utilisant humour et autodérision, métaphores surprenantes et comparaisons incongrues. Mais aussi drôles et captivantes qu’étaient leurs présentations, le contenu scientifique était bien là.

Du suivi temps réel de mouvement humain par fusion de données multi-caméras à l’étude de l’épuisement parental, des obstacles et dispositifs de réapprentissage aux lycées professionnels au vents zonaux dans les fluides en rotation, de la phénoménologie des trous noirs en gravité quantique au contrôle des valeurs de l'Union au prisme de l'article 7 du traité sur l'Union européenne, ils ont donné un aperçu étonnant des thématiques et de l’excellence de la recherche effectuée au sein des laboratoires membres de la Communauté Université Grenoble Alpes.

La Communauté Université Grenoble Alpes a choisi ses champions


C’est finalement Simon Lavergne, doctorant au CEA-Liten, que le jury a désigné comme grand gagnant de la soirée. Sa thèse intitulée « Étude de l’influence des propriétés de biomasses, des prétraitements thermiques et des conditions opératoires sur la pelletisation en vue d’une valorisation énergétique par combustion », il parvient à l’expliquer aussi clairement qu’un jeu d’enfant en trois minutes !
Il suffit de regarder sa prestation pour se rendre compte que Simon sera un candidat redoutable lors de la demi-finale à Paris les 4, 5 et 6 avril 2019 puis - on l’espère – lors de la finale nationale le 13 juin à la MC2 – Maison de la culture Grenoble !

Abderrahmane Ghimouz doctorant au LPSC, a quant à lui remporté le 3e prix du jury, mais surtout le prix du public qui lui ouvre les portes de la demi-finale nationale à Paris la semaine prochaine aux côtés de Simon. On ne doute pas qu’il saura lui aussi convaincre le jury parisien – puis grenoblois – avec son sujet de thèse : « Conception d'une chaîne de lecture CMOS intégrée pour détecteurs diamants poly cristallins en hadronthérapie » qu’il nous présente en partageant avec nous son secret pour devenir un super héros... Et il ne s'attaque pas à n'importe quel ennemi : le cancer du cerveau.

Hélène Rougé-Labriet, doctorante au Laboratoire Rayonnement synchrotron et recherche médicale (RSRM - UGA), a également conquis le jury en se classant à la 2e place avec son sujet : « Développement de l’imagerie X biomédicale en contraste de phase par tavelures ».


Les trois lauréats : De gauche à droite. Abderrahmane Ghimouz, 3e prix du jury et prix du public, Hélène Rougé-Labriet, 2e prix du jury et Simon Lavergne, 1er prix du jury
(Crédit : Communauté Université Grenoble Alpes)
 

Pour revivre l’événement


> Retrouver la vidéo du live sur la chaîne YouTube de la Communauté Université Grenoble Alpes !



> Les prestations de Simon Lavergne et Abderrahmane Ghimouz seront également à retrouver très prochainement sur la chaîne YouTube de la Communauté Université Grenoble Alpes.

Plus d’informations


> http://doctorat.univ-grenoble-alpes.fr/MT180
> http://mt180.fr/

Mise à jour le 3 avril 2019

Le concours MT180

Le concours « Ma thèse en 180 secondes » est inspiré du concours « Three minute thesis (3MT®) », conçu à l'Université du Queensland. Le concept a été repris en 2012 au Québec par l'ACFAS qui a souhaité étendre le projet à l'ensemble des pays francophones.
Il est organisé en France par le CNRS et la CPU en partenariat avec la Banque des territoires, la Casden, la MGEN et France Inter.

>> Plus d'informations sur le concours : http://mt180.fr

        





              
 

Les partenaires grenoblois

La MGEN et la Casden soutiennent les candidats grenoblois en s’associant au CNRS Alpes et la Communauté Université Grenoble Alpes dans le déroulement des sélections. Le concours au niveau local est également soutenu par l'IDEX Université Grenoble Alpes. La formation est quant à elle dispensée par le centre de formation à la communication orale Spontanez-vous.


 

Membres
Associés renforcés
Associés simples