Contenu

x

Moteur de recherche interne

ComUE ComUE

Accueil > Présentation > Actualités > Agenda

Accéder au plan complet du site

Going dark, going Cyber ? Enjeux et défis de la cybercriminalité et de l’accès aux données

le 16 mars 2018
De 9h à 10h30
Amphi de la MSH-Alpes
Avenue centrale
Campus de Saint Martin d'Hères

« Going Dark » : la justice pénale est-elle devenue aveugle face à une révolution numérique galopante ? Conférence de M. Jacques MARTINON, Chef de la Mission contre la Cybercriminalité à la Direction des Affaires Criminelles et des Grâces (DACG) du Ministère de la Justice.

going cyber.png
Nos sociétés connaissent certes des mutations technologiques profondes depuis plusieurs dizaines d’années, mais ces changements semblent connaître une accélération brutale sous l’effet de ce que l’on nomme par facilité la « révolution numérique ».

Les diverses techniques d’anonymisation, la libéralisation effrénée du chiffrement, la naissance des cryptomonnaies, les fortes limites à l’accès transfrontalier de la preuve numérique et les difficultés des services de police et de justice d’accéder aux données ont contribué à l’émergence du phénomène connu sous l’expression « Going Dark », qui traduit l’idée d’une justice pénale devenue aveugle.

A ces opportunités d’obfuscation des criminels répondent des initiatives des autorités publiques, juridiques et/ou techniques, pour tenter de contrer ou limiter ces tendances préoccupantes susceptibles de compromettre l’efficacité de la réponse judiciaire.
La cybercriminalité se démarque également par l’imagination fertile de leurs auteurs, tant sur l’élaboration de nouveaux vecteurs d’attaque que de nouvelles formes de monétisation. En parasitant des modèles économiques émergeant de l’activité numérique, les cybercriminels espèrent prendre de vitesse le régulateur ainsi que l’enquêteur.

Les profits de la cybercriminalité grandissant, l’on assiste enfin à une hyperspécialisation des cybercriminels avec la notion de « Crime as a Service », ainsi qu’à l’émergence d’une « zone grise », volontairement entretenue par certains acteurs, oscillant entre des motivations purement financières et des aspects géopolitiques.


Conférence proposée par le Data Institute et le Cyber Security Institute, programmes de recherche transdisciplinaires Univ. Grenoble Alpes.


Mise à jour le 9 mars 2018

Membres
Associés renforcés
Associés simples