Contenu

x

Moteur de recherche interne

ComUE ComUE

Accueil > Présentation > Le projet Idex > Appels à projets IDEX

Accéder au plan complet du site

Projets RSC sélectionnés pour la session 2016/2017

Retrouvez l'ensemble des projets IDEX sélectionnés pour la première session du volet Rayonnement Socio-Culturel de 2016/2017.

Sommaire :




#INTELLIGENCE COLLECTIVE

Porté par la Maison des Sciences de l'Homme-Alpes (CNRS / UGA), ce projet vise la diffusion et la mise en débat des savoirs en sciences humaines et sociales (SHS) à travers 3 grandes actions :

  • Topologiques : 12  rencontres entre 12 disciplines et 12 lieux culturels de l’agglomération,
  • VISAGENDA : création d’une plateforme-agenda des événements SHS dans l’agglomération,
  • LABscope : réalisation de courts-métrages de présentation des SHS,
Ce projet associe de nombreux partenaires, notamment le CCSTI La Casemate, L'Hexagone - Scène nationale de Meylan, la SFR Innovacs, la SFR Pensée Critique, La Bobine, la Librairie Arthaud, la Fondation Glénat et La cinémathèque de Grenoble.
 

Ascension : la culture au sommet

Le jardin botanique alpin du Lautaret, situé à plus de 2100 mètres d’altitude, est un site unique en Europe, associant culture et recherche. La Station Alpine Joseph Fourier (CNRS / UGA) est engagée dans le projet européen ALCOTRA, destiné à promouvoir le tourisme scientifique dans les Alpes franco-italiennes. Pour amplifier le rayonnement du site à l’échelle nationale et internationale et développer son action en faveur du dialogue science-société, la station alpine propose un cycle de conférences scientifiques « les lundis de la Galerie » en territoire, gratuit et ouvert à tous.


Bulletins télévisés de météorologie de l’espace

Porté par l’IPAG - Institut de Planétologie et d’Astrophysique de Grenoble (CNRS / UGA), en collaboration avec le GRESEC (Groupe de Recherche Sur les Enjeux de la Communication), ce projet vise à créer de futurs bulletins télévisés de météo de l’espace. Éruptions solaires, pannes de satellites, perturbations des télécommunications sont autant de sujets abordés dans cette émission,  conçue dans un format de vulgarisation scientifique adapté à un large public. Pour impulser ce programme, un premier pilote sera réalisé en partenariat avec la société Camera One Télévision en vue d’une diffusion hebdomadaire sur une chaîne de télévision.


Cerveaurium

Animation multimédia liant art et technologie, le Cerveaurium est un dispositif de médiation original dévoilant le fonctionnement du cerveau, participant à la diffusion pour un large public des connaissances autour des sciences cognitives. Le dispositif se compose d’un dôme gonflable équipé d’un vidéoprojecteur, où l’animation scientifique est accompagnée par un musicien.

Le projet est porté par l’UGA et le GIN (Grenoble Institut des neurosciences), en partenariat avec le LPNC (laboratoire de Psychologie et NeuroCognition), la MJC Pont du Sonnant et Planète Sciences.

Confidences au campus : Résidences de création théâtrale sur la mémoire du campus Saint-Martin d’Hères/Gières

Alliant création théâtrale, rencontres et recueils de témoignages, le projet « Confidences au campus » valorise le patrimoine du campus universitaire de Saint-Martin-d’Hères/Gières. Dans un processus de co-création, le projet a pour objectif, en associant habitants de l’agglomération grenobloise, acteurs et usagers du campus, de créer des « balades théâtrales » qui seront présentées au grand public à l’occasion d’événements culturels nationaux. Ce projet est porté par le service Culture et Initiatives Etudiantes de la COMUE Grenoble-Alpes, en partenariat avec la compagnie La Fabrique des Petites Utopies.


Développement des Rencontres Montagnes et Sciences dans les territoires éloignés

Les Rencontres Montagnes et Sciences sont un festival de films scientifiques sur le thème de la montagne. Cet événement co-organisé par l’UGA et le CNRS à Grenoble présente et valorise le travail de chercheurs de la communauté universitaire. Grâce à l’Idex, les organisateurs déploient cet événement dans trois sites excentrés de l’académie, afin d’élargir les publics et de contribuer au rayonnement de la recherche dans les territoires éloignés.


Diffusion auprès du grand public des innovations technologiques dans le domaine spatial 1

Récemment inauguré en septembre 2015, le Centre Spatial Universitaire de Grenoble (CSUG) développe l’instrumentation spatiale miniaturisée en France et en Europe à travers la réalisation de nanosatellites. Le projet consiste à développer la diffusion des savoirs auprès de nouveaux publics par la réalisation de supports vidéo sur lesrecherches en cours et par l’organisation de rencontres entre scolaires et chercheurs pour diffuser la culture scientifique dans le domaine du spatial.

Le portage du projet est assuré par le CSUG (Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes / Université Grenoble Alpes / Fondation UGA).


Diffusion auprès du grand public des innovations technologiques dans le domaine spatial 2

Spécialisé dans la miniaturisation des satellites, le CSUG - Centre Spatial Universitaire de Grenoble (CNRS / Grenoble INP / UGA) propose, en partenariat avec le CCSTI La Casemate,  la création d’outils pour sensibiliser enfants et enseignants à la connaissance du domaine spatial. Par la réalisation de supports pédagogiques et d’actions de médiation cette action permettra de familiariser un plus large public aux avancées de la recherche spatiale.

Expérimentation de la territorialisation de l’université dans les espaces éloignés des centres universitaires

Le Cermosem (antenne de l'Université Grenoble Alpes en Ardèche, rattachée à l’Institut de Géographie Alpine et au laboratoire de recherche PACTE) fait des liens avec le territoire un objectif partagé. À travers la mise en place de conférences « Sciences et société », l’intervention de doctorants dans les lycées des territoires et l’ouverture du FabLab Social* de l’UGA en Ardèche vers des publics scolaires, ce projet a pour but de favoriser l’innovation sociale et ouverte avec de nouveaux formats de projets autour de la diffusion des savoirs dans des territoires éloignés.

*Tiers-lieu de recherche dédié à l’apprentissage et à la création de techniques de fabrication de projets sociaux et collectifs innovants.
 

FabLab Théâtre

Dispositif innovant construit en partenariat avec des institutions culturelles (le théâtre de Vidy à Lausanne et l’Hexagone – Scène nationale arts-sciences de Meylan), ce FabLab de création artistique a pour vocation d’accompagner un groupe de spectateurs dans leur découverte d’une forme théâtrale contemporaine, ici, La Fabrique des monstres (spectacle de Jean-François Peyret). Animé par une équipe interdisciplinaire de chercheurs et d’artistes, le FabLab propose aux participants divers événements et ateliers visant à leur faire expérimenter les processus de création, normalement cachés au public. A l’issue de celui-ci, le groupe de spectateurs produira un livret qui accompagnera le spectacle sur ses lieux de diffusion. La réalisation d’une web-série retraçant les principales étapes de la création permettra d’élargir le public de cette expérience inédite. Ce projet est porté par l’UMR Litt&Arts (CNRS/UGA).


Géocaching thématique sur le changement climatique dans le Vercors

Ce projet, qui  s’appuie sur le potentiel ludo-éducatif et immersif du géocaching, est porté par l’Irstea. Il propose de contribuer à la sensibilisation au changement climatique en territoire de montagne. Le géocaching est un loisir à destination de tout public qui consiste à utiliser la technique du géo-positionnement par satellite (GPS) pour rechercher un contenant (appelé « cache » ou « géocache ») dans divers espaces.
. De nombreux partenaires (LECA – Laboratoire d’Ecologie Alpine, PACTE-Territoire, Parc Naturel Régional du Vercors, Educ’Alpes et Grand Angle), se sont associés pour réaliser plusieurs « caches » appliqués au territoire du Vercors, et localisés dans des lieux confrontés au changement climatique. Il s’agit à la fois de valorisee les travaux de recherches menées sur le changement climatique à Grenoble et de sensibiliser les publics par le biais d’une activité de loisir.


Grenoble, berceau du Béton

A l’occasion du 200ème anniversaire de la publication des travaux du grenoblois Louis Vicat, contributeur majeur dans l’invention du ciment moderne, l’ ENSAG - Ecole Nationale d’Architecture de Grenoble s’associe à la Maison de l’architecture 38 et à d’autres partenaires du bassin grenoblois (Département d’histoire – UGA / Ville de G renoble / Office du tourisme de Grenoble / Grenoble Alpes Métropole / Région Auvergne Rhône-Alpes / Conseil départemental de l’Isère) pour créer un événement culturel consacré à l’histoire et aux usages de ce matériau. Plusieurs expositions, visites et animations seront proposées au grand public, en parallèle d’un colloque international organisé en novembre 2017, pour faire découvrir cet aspect méconnu de l’histoire de Grenoble, de l’histoire des sciences et des techniques et mettre en valeur le résultat exceptionnel de recherches pluridisciplinaires menées au sein de l’Université de Grenoble.


La Grange des maths itinérante

Ce projet est porté par l’UGA (UFR IM2AG - Informatique, Mathématiques et Mathématiques Appliquées de Grenoble)  avec le soutien de l’IREM (Institut de recherches sur l'enseignement des mathématiques) et Inria, en partenariat avec l’association Grange des maths et la commune de Varces.  

Il propose, en préfiguration d’un lieu-ressource consacré à l’éducation non formelle aux mathématiques s’inspirant du Mathematikum  de Giessen (Allemagne),   la mise en place d’une mini-Grange itinérante. Ce dispositif mobile permettra de développer des activités scientifiques et pédagogiques dans des écoles, collèges et lieux publics au sein de territoires éloignés dans l’Académie de Grenoble.


Manifestations culturelles et sportives et actions de sensibilisation  autour du colloque international « Trisomie 21 : le bénéfice sociétal d’une participation sociale et citoyenne. Les apports de la recherche et de l’innovation »

À l’occasion de la douzième journée mondiale de la Trisomie 21 à Grenoble, 3 jours de manifestations (16, 17 et 18 mars 2017) seront dédiés à des événements associant sciences, culture et sport.

Un colloque, organisé par de multiples acteurs (l’UGA avec l’UFR APS – Activités Physiques et Sportives, le laboratoire HP² Inserm, le Service Accueil Handicap de la COMUE, et l’association Arist) sera l’occasion d’ouvrir des débats, de valoriser les progrès de la médecine et des accompagnements médicaux dans ce domaine. En complément, des spectacles seront proposés afin de sensibiliser le public sur le handicap, ainsi qu’un événement sportif multi-activités.


Numérique et jeux vidéo pour la diffusion des savoirs scientifiques

Ce projet de Game Jam repose sur le principe de la médiation scientifique et culturelle par le jeu, sous la forme d’un Hackaton. En 2017, ce concours consacré au thème des jeux vidéo permettra à des équipes de volontaires (game designers, graphistes, programmeurs et scientifiques) de participer à la création et au prototypage de jeux vidéo pour illustrer des concepts scientifiques, avec la possibilité de remporter le prix du meilleur prototype et de voir son projet concrétisé.

Le projet est porté par le Laboratoire SIMaP - Science et Ingénierie des MAtériaux et Procédés (CNRSGrenoble INP / UGA ), en partenariat avec le CCSTI La Casemate, la Maison pour la science et la Cité scolaire internationale de Grenoble.


‘Open Education Days’ dans la Drôme

Dans le cadre de la Fête de la Science 2016 dans la Drôme, les ‘Open Education Days’ sont consacrées à la création, au partage et à l’utilisation de nouvelles ressources éducatives.

Ces journées seront suivies par le 20ème anniversaire du LCIS (Laboratoire d’Information et d’Intégration des Systèmes - Grenoble INP / UGA) , célébré autour d’une conférence ‘Technologie et société’. Tout au long de cet événement organisé en partenariat avec Kasciopé – CCSTI de la Drôme, les chercheurs du laboratoire  feront également des démonstrations publiques sur la robotique et les systèmes de communication.


Patrimoine informatique de Grenoble : mise en valeur pédagogique et rayonnement scientifique

Principal berceau de l’informatique en France, Grenoble héberge la collection patrimoniale la plus importante et la plus remarquable en France dans ce domaine.

Ce projet, porté par Grenoble INP et l’UGA, en partenariat avec l’association ACONIT,  vise la création d’un espace muséographique au sein du campus universitaire pour mettre en valeur ces collections, offrir des ressources pour la formation et la médiation, et créer des espaces de culture scientifique pour la communauté universitaire, les scolaires et les publics des territoires.


Patrimoine scientifique universitaire

Avec ce projet, l’Université Grenoble Alpes (Direction Culture et CST) souhaite mettre en place une politique d'identification et de valorisation du patrimoine scientifique universitaire par un recensement du patrimoine existant et en devenir. Ce recensement prendra également en compte le patrimoine immatériel (mémoires, savoir-faire), ainsi qu'une estimation de la valeur de ce patrimoine au regard de collections patrimoniales déjà constituées et mises en valeur au niveau national et européen. Le projet aboutira à des propositions concrètes concernant les méthodes de tri, de constitution de collections (à préserver sur place ou ex situ), de valorisation et de partenariat avec les acteurs culturels et socioéconomiques du territoire.
Il sera mené en lien étroit avec les acteurs clés de cette thématique (Bibliothèques universitaires de Grenoble, Muséum de Grenoble, Musée Dauphinois, Ville de Grenoble, Département de l’Isère, CNAM - Musée des arts et métiers).


Persycup

Organisé par le LABEX Persyval (Grenoble INP) et en partenariat avec GIPSA-lab – Grenoble Image Parole Signal Automatique, ce concours annuel de robotique est l’occasion de promouvoir l’accès aux formations scientifiques et technologiques auprès des collégiens et lycéens. L’Idex soutient le projet Persycup dans sa double ambition :
Etendre ce concours au public étudiant ; fédérer les acteurs d’autres concours de robotique tels que FIRST Tech Challenge, autour d’un grand événement à l’échelle de la Communauté d’établissements Grenoble-Alpes.


Réemploi et transition écologique

Dans le cadre de la Biennale des villes en transition, l’Université Grenoble Alpes  proposera une exposition sur le thème du réemploi et de la transition écologique, dans le cadre d’une action associant des étudiants de l’ENSAG et de l’UFR Phitem (UGA). Ils présenteront des prototypes de garage à vélos qu’ils ont conçus à partir de matériaux récupérés. ce projet est l’occasion de promouvoir une pédagogie innovante, fondée sur le faire et utile à la société, pour produire des objets architecturaux orientés vers la transition écologique. Il offrira également aux étudiants une expérience de communication   et de médiation à destination d’un large public. Ce projet est mené en partenariat avec le Labex AE&CC, SEM SAGES et SPL Innovia.


Résidence artistique itinérante dans les campus grenoblois

Porté par le service Culture et Initiatives Etudiantes de la COMUE Grenoble Alpes et en partenariat avec l’ensemble des acteurs culturels du site universitaire grenoblois, ce projet propose d’accueillir le duo de plasticiens franco-chinois Benoît+Bo pour une résidence artistique d’un mois. Durant cette résidence, divers ateliers de création seront organisés avec les étudiants et personnels de ces campus, dont les productions seront présentées lors la semaine de festival interuniversitaire MONSTRE (du 28 mars au 5 avril 2017).


Terra Nostra

Auparavant exposé à La Confluence à Lyon, ce prototype d’habitat collaboratif et écologique de 100m² sera transféré au cœur de l’agglomération dans la ZAC Flaubert à Grenoble en 2017. Il offrira la possibilité aux habitants d’assister à des visites et ateliers autour de la conception de logements durables, aux  étudiants en architecture et urbanisme d’expérimenter de nouvelles techniques dans le cadre de leur formation, et aux professionnels de prendre part à des journées thématiques sur les matériaux bio-sourcés et naturels. 

Ce projet est porté par  l’IUT1 (UGA) et l’École Nationale d’Architecture de Grenoble.


Tour Perret 4.0

Porté par l’IUT 1 (UGA), en collaboration avec la Ville de Grenoble, Schneider Electric et le Labex Persyval-Lab, ce projet vise au développement d’un dispositif numérique lumineux implanté dans la Tour Perret. Une programmation à distance de cet éclairage permettra aux habitants de porter un regard nouveau sur ce patrimoine, que la mairie de Grenoble souhaite redynamiser, en créant des scénarios lumineux variés et originaux. Des ateliers avec les scolaires seront organisés afin de développer un prototype de programmation à distance des animations lumineuses, qui sera par la suite disponible dans des espaces publics.



TROUBLE : un visage sur l'épilepsie

Sous la forme d’un film documentaire sur l’épilepsie, cette initiative est le fruit d’une collaboration entre un institut de recherche en neurosciences au GIN - Grenoble Institut des Neurosciences (Inserm / UGA) et Catherine Durand, réalisatrice et actrice impliquée. En confrontant sa propre vision de sujet affecte par cette maladie à celle du chercheur, elle tentera de dessiner un autre visage à l’épilepsie, au-delà de la peur que génère cette maladie.



True Places : Résidence d’artiste dans le campus de Grenoble

Inscrit dans le cadre de l’événement Paysage -> Paysages, coordonné par le Département de l’Isère et Le Laboratoire, structure d’art contemporain,  ce projet vise à faire travailler,  avec l’artiste Jeremy Woods, des étudiants, des filières de formation et plus largement, la communauté universitaire à la réalisation d’une carte sensible et géo localisée du campus.

À l’interface entre art, technologie, université et territoire, ce projet porté par le service Culture et initiatives étudiantes de la COMUE en partenariat avec Le Laboratoire permet aux usagers de s’approprier les représentations de leur espace de vie tout en contribuant à la création d’une œuvre collective, valorisée au sein du campus et auprès de ses partenaires.




 

Mise à jour le 5 octobre 2017

Membres
Associés renforcés
Associés simples