Contenu

x

Moteur de recherche interne

ComUE ComUE

Accueil > Savoirs > Vidéos

Accéder au plan complet du site

L’intégration des femmes dans la science et les technologies : l’exemple de la Tunisie

le 7 avril 2015
Sciences de la société

Conférence de Faouzia Charfi, physicienne reconnue et ministre de la recherche dans le premier gouvernement de l'après Ben Ali en Tunisie.

vign-charfi.png

Les choix prioritaires de la Tunisie indépendante ont été ceux d’un Etat moderne : l’éducation et l’émancipation des femmes. Aujourd’hui les femmes sont présentes dans tous les secteurs d’activité économique et les étudiantes, majoritaires à l’entrée de l’université, s’orientent de plus en plus vers les filières d’ingénieurs. Certes, la Tunisie ne fait pas exception en matière d’inégalité de genres dans les postes de responsabilités, les enseignantes à l’université ne résistent pas au fameux « plafond de verre » sauf dans le domaine de la santé et de la biologie. Mais, on note une présence plus forte des femmes dans la sphère politique, dans les secteurs de l’entreprise. Cette  évolution vers la parité entre les hommes et les femmes dans des secteurs traditionnellement réservés aux hommes, est en train d’opérer malgré les tentatives du courant obscurantiste de la contrer. 

 
Faouzia Charfi :
 
Faouzia Charfi est une universitaire, professeur de physique à l’université de Tunis, et femme politique tunisienne. A la suite de la révolution de 20 11, elle est nommée, le 18 janvier, Secrétaire d’Etat auprès du 
Ministre de l’Ensei gnement Supérieur dans le Gouvernement d’Union nationale de Mohamed Ghannouchi puis dans celui de Beji Caïd Essebsi. Personnalité respectée dans les milieux universitaires, elle met en place des réformes de l’enseignement supérieur, notamment l’élection des dirigeants, l’orientation des élèves, les relations avec les entreprises. Elle démissionne le 1er mars 2011 afin de militer pour la liberté en tant que simple membre de la société civile. Cette conférence est organisée par l'association Coup de soleil en Rhône-Alpes et s'inscrit dans une série de rencontres qui auront lieu à Grenoble, Chambéry, Lyon et Vaulx-en-Velin. 
 
Le débat a été par Nedjma Bendiab, maître de conférences en physique. 

Infos pratiques

Lieu

Aphithéâtre Louis Weil

Site

Grenoble - Domaine Universitaire
Mise à jour le 1 avril 2016

En vidéo

puceVisionnez la conférence sur le site des podcasts de l'Université
Membres
Associés renforcés
Associés simples